L’estimation immobilière : comment se fait-elle ?

estimation immobilière

Publié le : 07 février 20236 mins de lecture

L’évaluation immobilière est une démarche consistant à quantifier la valeur d’un bien immobilier. Souvent réalisée en amont d’une vente, cette estimation est impérative pour déterminer le juste prix d’un bien. Même s’il est parfaitement possible de réaliser la démarche par soi-même, il reste préférable de confier la tâche à un expert immobilier. Ceci afin d’obtenir un avis fiable et ajusté au marché. Si vous envisagez d’entreprendre cette expertise, voici ce que vous devez savoir à ce sujet.

Première étape : la lecture des documents administratifs !

Vous souhaitez déterminer la valeur vénale d’une construction (maison, immeuble, appartement…) ? Deux possibilités s’offrent à vous : demander à un expert ou à un agent immobilier. Dans les deux cas, le professionnel procède à l’expertise immobilière en étudiant les papiers concernant le bâtiment. Il s’agit notamment du permis de construire, des documents de servitude et des plans.

Bien entendu, les questions relatives aux charges et aux taxes seront aussi prises en compte car elles peuvent influencer les dépenses futures de l’acheteur. D’autres documents plus techniques sont également nécessaires, à savoir les certificats justifiant la réalisation des diagnostics obligatoires : DPE, ERP, Loi Carrez…

Par ailleurs, l’expert devra prendre en compte plusieurs éléments : nature du bien, année de construction, âge des équipements, date des derniers travaux ou de l’isolation. Pour les appartements situés dans un immeuble, il sera nécessaire de consulter l’état des charges de copropriété pour procéder à l’estimation. Vous recherchez d’un expert immobilier à Toulouse pour une estimation, consultez cette page.

Deuxième étape : la visite des lieux !

Après la consultation des pièces administratives, votre expert bâtiment à Toulouse effectue une visite sur place. Cette étape déterminante servira à relever tous les détails du bien, à commencer par la conformité des installations aux normes en vigueur, les atouts et les éventuels défauts du bâtiment.

Pour évaluer le prix de vente d’un bien immobilier, l’expert tiendra aussi compte des travaux récemment effectués ou de ceux qui restent à faire. Il s’agit notamment de la rénovation (complète ou partielle), de la réhabilitation d’une partie du bien ou de l’importance des améliorations esthétiques (façades, peinture, etc.).

A noter qu’il est préférable de bien préparer la visite en aérant les pièces à vivre, en rangeant et en nettoyant la maison. Parfois, il est par ailleurs nécessaire de penser à quelques réparations (trous sur les murs par exemple). Ici, il ne s’agit pas de cacher les défauts, mais plutôt de réparer les petites imperfections afin de révéler tout le potentiel de votre bien.

Lors de la visite des lieux, l’expert procède également à certaines vérifications. D’abord, il s’assure que les documents présentés ne comportent pas d’erreurs. Ensuite, il s’occupe du mesurage des surfaces (habitables, totales, etc.). Après cette étape, l’expert aura déjà une vague idée de la valeur du bien.

Troisième étape : l’analyse de décote et surcote !

L’environnement proche devra être étudié avec attention car il peut influencer la valeur du bien. Dans ce cas, l’expert doit appliquer des pourcentages de décote ou de surcote en fonction de l’environnement.

Si la proximité des commodités (commerces, écoles, hôpital…) augmente la valeur de votre bien, les nuisances sonores peuvent le dévaloriser. Par ailleurs, il faut savoir que tous les éléments qui perturbent le quotidien des futurs occupants entraînent une décote, comme un éloignement trop important des transports en commun ou l’absence de parking.

L’emplacement et le quartier sont aussi des critères qui influencent le prix de vente. Bien sûr, la localisation du bien est l’un des facteurs les plus déterminants. Une maison à la campagne n’aura pas la même valeur qu’une propriété sur la plage ou un studio en centre-ville.

Une fois en possession de toutes ces informations, l’expert immobilier sera en mesure de proposer une estimation chiffrée de la valeur du bien. Il devra évidemment tenir compte du prix pratiqué sur le marché local. Cette tâche est souvent simple pour ce professionnel qui maîtrise l’immobilier du secteur géographique concerné.

Quatrième étape : l’estimation du prix de vente !

L’évaluation immobilière va se baser d’une part sur les caractéristiques du bien (surface, aménagements et équipements) et d’autre part sur l’environnement proche. Souvent, le professionnel utilise d’autres critères, mais qui relèvent de sa compétence. Dans tous les cas, l’estimation dépendra des informations recueillies et du marché.

Pour rappel, le prix expertise bâtiment à Toulouse varie d’un professionnel à l’autre. Pensez donc à comparer les commissions réclamées par le prestataire avant de l’engager. Notez toutefois que la plupart des experts et des agences immobilières proposent une estimation gratuite, si vous leur confiez la vente de votre bien. 

Afin de choisir un professionnel expérimenté capable de réaliser une estimation fiable, il sera nécessaire de prendre en compte plusieurs facteurs :

  • la certification et les diplômes de l’expert,
  • la réactivité et la disponibilité,
  • le prix et les conditions de l’expertise,
  • la réputation et les références de l’agence.

Si vous souhaitez obtenir un premier avis, sans avoir à signer un mandat, pensez à demander une estimation immobilière en ligne. Ce service est généralement gratuit, mais peut être moins fiable que l’intervention d’un expert.

Plan du site